Disfruta del turismo rural en Cantabria en la Posada rural el Remanso, cerca de Cabarceno y Santander

RESERVA ONLINE

BUSCAR

Santoña

 Dans la zone orientale de la Cantabrie, dans la région de Trasmiera:

 

Santoña est un municipe à profonde vocation marine. Son histoire et ses gens ont été toujours liés à la mer et à d’insignes marins. L’exemple le plus significatif est certainement celui de Jean de la Cosa, cartographe, fondamental dans la découverte de l’Amérique et grand connaisseur des thèmes marins, comme il l’a démontré dans sa carte marine, pièce fondamentale pour l’étude de la cartographie de l’époque. Santoña est considéré également comme le lieu où a été construite la caravelle « Sainte Marie ».

Tourisme par Santoña

Le port de Santoña a été historiquement un des plus remarquables de la Cantabrique. Son volume et son importance furent même utilisés, en 1774, dans un procès avec Santander pour obtenir d’être la capitale de la région. Le port moderne date d’il y a 150 ans et occupe actuellement la deuxième place, quant au volume et à la valeur de la pêche débarquée, seulement dépassé par celui de la capitale régionale.

Géographiquement, Santoña est divisée en deux zones bien différenciées : une plaine, où est établi le casque urbain et une zone montagneuse où s’élève le versant du Brusco et du Bruciero. La pointe du Brusco le sépare de Noja, par une division naturelle qui s’ouvre sur le littoral à la plage ouverte et semi sauvage des Berria. Son magnifique profil côtier se distingue par des pointes, des criques, des phares et des falaises qui entourent le mythique mont Buciero qui ferme, par le nord, la baie de Santoña.

 {googleDir hide_direction_text=1 from="Riotuerto" to="43.442168,-3.453097"}  

L’histoire de Santoña n’est pas que liée à la mer, mais aussi au Monastère de Sainte Marie du Port, fondamental non seulement pour le devenir de ce municipe, mais aussi pour celui de beaucoup d’autres de la partie orientale de la région, étant donné que c’est à travers lui qu’a transcendé l’apparition de nombreuses villas et églises de la zone. C’est autour de ce noyau religieux que s’est établie la population primitive de Santoña, à laquelle les historiens attribuent des origines nobles. (gothiques ??) .

Le monastère primitif a ouvert la porte, après, à l’église de Sainte Marie du Port, qui constitue actuellement sa plus grande valeur patrimoniale. Il a été construit entre les XIIIème et XVIIème siècle, éminemment gothique bien qu’avec des réminiscences romanes, et il abrite à l’intérieur le retable de Saint Bartholomé avec des peintures flamencas du XVème (c’est un des plus importants d’Espagne).

Ses fortifications aussi sont significatives : ensemble de structures militaires groupées autour du mont Buciero, mettant en évidence l’importance stratégique du port. Les forts de Saint Martin, de Saint Charles et Mazo ou Napoléon se conservent en assez bon état Nous trouvons également, sur le mont Buciero, plusieurs grottes avec des gisements préhistoriques. L’université de la Cantabrique a réalisé des excavations dans la plus importante, connue comme l’Abri du Chien.

Marismas de Santoña, Réserve Naturelle:


Cependant, ce qui identifie vraiment le plus Santoña, c’est peut être la Réserve Naturelle des Marais (à l’embouchure de l’Asón). Nous entrons ici dans un espace protégé qui compte avec un écosystème riche et varié, prêtant abri, de manière permanente ou saisonnière, à une grande variété d’oiseaux aquatiques. C’est que Santoña le doit tout à la mer. De ses extraordinaires plages, offrant au visiteur une ambiance tranquille, à sa vie quotidienne, développée à partir du secteur de la pêche et d’une industrie des conserves remarquable, en passant même par ses fêtes populaires, qui constituent des festivités les plus colorées de la région. Et évidemment, les produits de la mer et les conserves de poisson , qui sont aussi la base de sa gastronomie.

Leurs fêtes et cuisine:

Actuellement, Santoña est le premier port de conserves de la Cantabrique et détient le record mondial de la pêche. Son industrie repose essentiellement sur la commercialisation de la bonite et des fameux anchois. Santoña détient le titre de berceau des anchois baignés dans l’huile d’olive.

No debemos olvidar la contribución a la historia de España por parte de esta Villa marinera cántabra, ya que fue en Santoña donde se construyó la carabela "Santa María", una de las tres protagonistas del descubrimiento de America.

 

 

{googleDir hide_direction_text=1 from="Riotuerto" to="43.442168,-3.453097"}  

De turismo por Santoña:


Santoña está situada en la zona oriental, en la margen izquierda de la desembocadura del río Asón, en la base del bellísimo Monte Buciero y junto a los humedales del Parque Natural de las Marismas de Santoña, Victoria y Joyel . Rodeada de monte, marisma y ría, Santoña es prácticamente una isla en tierra firme.

Distribuidos por todo el casco urbano, hay edificios para todos los gustos. Desde construcciones militares situadas en el Monte Buciero como los Fuertes de San Martín, San Carlos o del Mazo o Napoleón; hasta las iconografías religiosas como el monumento a la Virgen del Puerto que sirve de faro-guía para las entradas y salidas de las embarcaciones del puerto.

En el Buciero encontramos también varias cuevas con yacimientos prehistóricos. Para los cinéfilos y amantes de la historia negra de España, decirles que a pocos metros de la playa de Berria se erige la mítica prisión del Dueso, donde fue recluido Eleuterio, más conocido como "El Lute", famoso por sus exitosas evasiones e interminables persecuciones por parte de la autoridad de la época, su biografia fué llevada al cine e interpretada con grán éxito por el actor Imanol Arias.

 

{youtube}GLUNLRepRdQ{/youtube}

Reserva Natural de las Marismas de Santoña:

Sin embargo, tal vez su más significativa seña de identidad sea la Reserva Natural de las Marismas (en la desembocadura del Asón). La riqueza de las Marismas no sólo reside en su valor natural, singular es también por la fauna que alberga. Los humedales y el estuario que forman dichas marismas constituyen un ecosistema único para las aves acuáticas que, desde el norte de Europa visitan año tras año más de 20.000 ejemplares que emigran a esta zona para pasar el invierno y la primavera. Este hecho contribuyó a que las Marismas de Santoña y Noja fueron declaradas Reserva Natural en el año 92 y estén protegidas como Humedal "RAMSAR" y hayan sido constituidas como Zona de Especial Protección para las Aves "(ZEPA)".

Sus fiestas y su gastrónomia:

En Santoña todo esta ligado con el mar. Desde sus extraordinarias playas que ofrecen al visitante un ambiente tranquilo y de completa relajación, a su vida cotidiana, desarrollada en base al sector pesquero y una relevante industria conservera cuya referencia es la magnifica anchoa del cantábrico, las animadas fiestas de la Virgen de Puerto ( primera quincena de septiembre ) con marmitada, feria taurina, regatas de traineras, festival de carrozas y coloridas verbenas. hay que destacar Los Carnavales Marineros,(en Febrero), que son Fiestas declaradas de Interés Turístico Nacional y atraen a miles de personas todos los años.

En cuanto a lo culinario esta claro y no podía ser de otra forma, los productos del mar y las conservas de pescado, con la anchoa del cantábrico a la cabeza conforman sus recetas más típicas y sabrosas.